Forum RPG sur la série.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

La rêverie est le clair de lune des pensées [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: La rêverie est le clair de lune des pensées [LIBRE] Jeu 23 Fév - 7:20

La nuit était tombée depuis peu sur l’Académie. L’astre solaire avait cédé sa place à l’astre lunaire dans un ultime soubresaut avant de sombrer dans le néant. Ainsi le ciel s’était-il assombri, laissant les ténèbres envahirent l’univers. La Lune d’argent avait alors fait son apparition en compagnie de sa cours scintillante. Et il en était ainsi depuis des millénaires. Une fois l’aube arrivée, la nuit disparaîtrait sous les premiers rayons solaires. Tout recommencerais encore et encore. Les heures s’égrainaient au fil des pas de danse des étoiles, des quadrilles entre la Terre et le Soleil, des chorégraphies mettant en scène astéroïdes, comètes, satellites et autres composante du cosmos. Le silence s’était peu à peu fait au sein de l’école. Les élèves de la Day class avaient désertés les couloirs de l’Académie, cheminant paisiblement tel un fleuve tranquille parmi les allées du parc afin de rentrer bien sagement dans leurs dortoirs. Bientôt les ultimes conversations se turent, et les derniers bruits de pas s’évanouirent au profits du silence paisible qui berçait l’académie aux première heures de la nuit. L’Académie font alors plongée dans l’obscurité et seules résonnaient les allées et venues des employés chargée de nettoyer les locaux avant l’arrivée de la Night Class.

Rima était seule. La Lune rêveuse caressait sa chevelure rousse éternellement séparée en deux couettes entourant son beau visage des deux côtés. Assise sur une antique chaise en bois usé de la bibliothèque, la belle était plongée dans ses pensées, fixant sans vraiment les voir les lignes de calcul qui s’étendait sur son cahier. Elle tourna doucement la tête vers son livre de mathématiques, songeant qu’il serait tant d’achever ce maudit exercice. Ses prunelles violines se posèrent alors sur le paquet de mikado entièrement vide. Super. Dans un soupir, la jeune fille s’empara de son stylo et commença à rédiger le problème. Quelques instants plus tard, celui-ci était achevé. Rima fixa son cahier avec un certains mépris. Ses professeurs croyaient-ils réellement que de telles choses soient réellement utiles ? L’arithmétique n’avait aucun secrets pour les vampires, pas plus que la géométrie, les langues ou encore l’histoire alors pourquoi leurs imposer de telles sornettes ? Mais bon, elle avait acceptée de son plein grès de se rendre à l’Académie Cross, elle devait en admettre les conséquences. Et puis tout n’était pas aussi sombre. La jeune fille avait retrouvée en ces lieux nombres de ces connaissances et surtout Senri, son meilleur ami. A cette pensée, un mince sourire se dessina sur ses lèvres parfaitement dessinées. Aucun des deux compagnons n’étaient très communicatifs et aussi loin que remonte ses souvenirs, il ne lui semblait pas que Shiki lui ai jamais exprimer clairement son affection pour elle. Qu’importe ! Leur relation était bien plus forte que cela et de simple mots ne pourrait jamais décrire le lien qui les unissait. Rêveuse, la jeune vampire laissa son regard dérivée sur la pièce éclairée uniquement par la Lune dont les faisceaux traversaient les immenses vitres de la pièce afin d’en explorer les moindres recoins. La salle était gigantesque et contenait un nombre incalculable d’étagères toutes pleines à craquer d’ouvrages. Au centre étaient placées une dizaine de table agrémentées de quatre chaises chacune.

Rima se leva brusquement de sa chaise et s’avança vers une de ces étagères afin d’en examiner le contenu. Celle-ci contenait principalement des recueils de poèmes écrit dans de nombreuses dont certains semblaient avoir plus d’un siècle. Elle prit un ouvrage dans sa main délicate et l’ouvrit aux hasard. Les pages du livres étaient jaunies par le temps et cornés à divers endroits. Il émanait de l’objet l’odeur caractéristique des livres anciens, effluves qu’affectionnent tout particulièrement les amateurs de littératures, ce qu’était la jeune fille. Celle-ci ferma les yeux et songea. Elle songea aux nombreuses heures solitaires qu’elle avait passée seule, dans la bibliothèque de son immense demeure, à rêver d’évasion et de folles aventure. Les romans avait été ses seuls amis et les poèmes ses ailes à une époque où elle restait cloisonné dans un monde emplis d’obligations et de restriction. Rouvrant doucement ses paupières, elle fixa le papier jaunis et sans plus réfléchir, lût le poème inscrit sur celle-ci :

____________________________

Nevermore

« Souvenir, souvenir, que me veux-tu ? L’automne
Faisait voler la grive à travers l’air atone,
Et le soleil dardait un rayon monotone
Sur le bois jaunissant où la bise détonne.

Nous étions seul à seule et marchions en rêvant,
Elle et moi, les cheveux et la pensée au vent.
Soudain, tournant vers moi son regard émouvant :
« Quel fut ton plus beau jour ? » fit sa voix d’or vivant,

Sa voix douce et sonore, au frais timbre angélique.
Un sourire discret lui donna la réplique,
Et je baisai sa main blanche, dévotement.

- Ah ! les premières fleurs, qu’elles sont parfumées !
Et qu’il bruit avec un murmure charmant
Le premier oui qui sort de lèvres bien-aimées ! »


Paul Verlaine

________________________

Elle n’avait pas tout compris, le français n’étant pas la langue où elle était le plus à l’aise mais elle fût tout de même touchée par ce poème et s’empressa de noter sur une feuille de son cahier le nom de cet auteur. Rima remit calmement le recueil à sa place avant de s’avancer vers la fenêtre entrouverte d’où s’échapper une légère brise nocturne. La jeune vampire observa paisiblement les premiers élèves de la Night class franchir le portail du bâtiment en songeant qu’elle ne devait pas trop tarder si elle ne souhaitait pas arriver en retard en cours.
Revenir en haut Aller en bas
Humaine || Day Class ▬
avatar

▬ Messages : 59
▬ Date d'inscription : 02/03/2012
▬ Age : 21
▬ Localisation : mmh...c'est vrai ça je suis où ?

MessageSujet: Re: La rêverie est le clair de lune des pensées [LIBRE] Dim 11 Mar - 6:49




Le silence. L'obscurité. Depuis un petit moment déjà, la nuit était tombé. Les élèves de la Day Class étaient rentrés au Pavillon et était sans doute sur le point de dormir. Pourtant, une jeune fille en uniforme noir déambulait dans les couloirs. A un croisement, Aria poussa un énième soupir. Voyons voir. Elle se retourna pour retourner sur ses pas et se retrouva à un autre enbranchement. Evidemment, elle était complètement perdue. mais il faut revenir un peu en arrière pour en comprendre la raison. Plus précisément, il faut remonter d'environ quelques heures.
Aria se trouvait alors en classe, suivant les cours de la Day Class. Avoir changé d'école n'ayant rien changé, elle ne s'était liée d'amitié avec personne, mais occupait son temps libre seule plongée dans des livres. Et, une fois n'est pas coutumes, il s'agissait généralement de contes ou de légendes. Elle avait vite remarqué la bibliothèque bien fournie de l'académie, dont quelques livres avaient vite retenu son attention. Aria avait donc pris l'habitude de venir dans cette pièce à chaque temps libre pour bouquiner ou dessiner. Or, c'était justement le problème. Quelques heures plus tôt, à la sortie des cours, elle avait remarqué avoir oublié sa pochette à dessins, contenant également quelques photos personnelles, dans la bibliothèque. Mais n'ayant pas vraiment de sens de l'orientation, Aria n'avait pas pu retrouver son chemin dans l'académie plongée dans le noir.
Et nous nous retrouvons là. Tentant tant bien que mal de retrouver les repères de la journée, Aria avançait en se fiant plus à son instinct qu'à ses souvenirs dans les couloirs. Bien sûr, elle aurait pu repartir - elle avait dû repasser au moins trois fois devant l'entrée - et revenir le lendemain, mais c'est qu'elle est têtu cette jeune fille. Ne voulant pas que sa recherche ait été vaine, elle continua encore un peu en espérant ne pas croisé les chargés de disciplines qui faisaient, à ce qu'on lui avait dit, des rondes la nuit. Et, miracle, alors qu'elle songeait à rentrer au dortoir, Aria vit après un angle de mur la porte de la bibliothèque. Et bien sûr, trop heureuse d'avoir trouvé ce qu'elle cherchait, elle se précipita dans la pièce. Erreur, grosse erreur.
N'étant pourtant pas maladroite, sans doute à cause de sa fatigue dûe à l'heure tardive, Aria réussit sans trop savoir comment à rentrer en claquant la porte contre le mur puis à se prendre les pieds dans une chaise pour finir par s'écraser sur... un cahier ? La jeune fille se releva en se frontant le front d'une main et en saisissant le cahier de l'autre. Des tas de lettres et de chiffres étalés de manière incompréhensible sur les pages ? Aucun doute, c'était des maths. Aria se releva tant bien que mal pour poser le cahier sur la table et, enlevant la main de son front, pris conscience qu'elle n'était pas toute seule. Aria sursauta en reconnaissant un uniforme de la Night Class. Ilms n'étaient pas tous en cours ? En tous cas pas cette élève apparemment. Aria resta quelques secondes sans rien dire, trop occupée à se poser un tas de questions dont très peu avaient de réel intérêt. Se rendant alors compte qu'elle la dévisageait depuis quelques secondes, Aria s'inclina légèrement, un peu paniquée qu'on l'ait vue tomber comme ça.


_Désolée désolée désolée ! Je, je, je ne voulais pas te déranger et, euh, pardon aussi j'ai fait tomber ton cahier et et et, euh...


Aria releva légèrement la tête pour reprendre son souffle. Houla, il fallait se calmer un peu, c'est pas comme si elle avait fait quelques chose de mal...elle espérait du moins. Après quelques inspirations, elle releva timidement la tête. Elle ne savait pas trop comment réagir après son charabia incompréhensible. En plus, une atmosphère étrange entourait l'élève de la Night Class. Etrange... Aria afficha un petit sourire gêné. Elle n'avait pas de telle réactions d'habitude, sans doute la fatigue et le stress. Elle parla d'une voix plus posée.


_Euh, c'était sans doute pas la meilleure manière de faire connaissance je pense. Désolée, j'étais juste venue chercher des affaires que j'avais oublier et je me suis un peu emporter. Je m'appelle Aria.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La rêverie est le clair de lune des pensées [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Edition Clair de Lune
» Un rendez-vous au clair de Lune [PV Melody]
» Pratiquant la magie au clair de lune...
» [UploadHero] La Septième compagnie au clair de lune [DVDRiP]
» Un pique-nique au clair de lune [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight :: Académie Kurosu ~ Etablissement principal :: Bibliothèque-