Forum RPG sur la série.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Une erreur de GPS... {Yuzu}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

▬ Messages : 37
▬ Date d'inscription : 08/05/2012
▬ Age : 23
▬ Localisation : Sache que je ne suis jamais seule...

MessageSujet: Une erreur de GPS... {Yuzu} Sam 12 Mai - 5:20


    Dire que je me disais qu’il fera plus chaud ici qu’en France, bah je m’étais mis le doigt dans l’œil. Je ne pensais pas que j’allais avoir froid ici. Habillée d’une robe courte sur l’avant et longue à l’arrière rouge et noire, bustier et dos nu, je me gelais dans ce nouveau pays dont je ne connaissais que la langue. Les pratiques et les rites m’étaient inconnus… Je sentais que j’allais faire beaucoup de bêtises. Alors que mon chauffeur me prenait les valises, je découvris cette académie… Grande, belle mais terriblement froide à cause de ses fers forgés. Je crus d’abord que c’était une prison, pour me convaincre que c’était le bon lieu, j’avais demandé une nouvelle fois à mon chauffeur si c’était le bon endroit. Lassé de ces questions à répétition avec un accent incompréhensible, il me répondit à nouveau « oui » sans me regarder. Je sentais que cet homme était perturbé de conduire des bombes dans cet endroit. Je crois même avoir compris que j’étais la plus belle et la plus attirante qu’il avait conduite jusqu’ici. Je ne pouvais pas juger du moins, pas encore. Il me demandait avec timidité son salaire que je lui donnais sans même regarder la somme. Je lui dis de tout garder et un sourire illumina son visage. Il me remercia mille fois avant de partir tout heureux. Je sais, j’ai le cœur sur la main… Mais surtout trop de billet en poche.

    Alors que j’avais payé, les aides de l’académie avaient déjà pris mes valises. Je me retrouvais toute seule, sans mes affaires, dans un monde que je ne connaissais que très peu. Un peu intimidée, je m’avançais dans le froid en direction de la première porte que je trouvais. Une fois à l’intérieur, je sentais mon corps décongeler tout doucement, un sentiment de bien être se rallumait dans mon esprit. Cependant, je compris que je n’étais pas à l’endroit que je voulais… On était en pleine journée et une foule d’humain se baladait dans les couloirs. Ne suis-je pas obligée de rester à l’écart des humains…? C’était une bonne nouvelle quand même, je savais où aller pour me faire des amis et manger de temps en temps. Je remis mes cheveux de feu à leur place avant de m’avancer dans les entrailles de la prison. Les gens me regardaient bizarrement, certain avec de la curiosité, d’autre, avec jalousie mais le plus souvent c’était des regards pleins d’étoiles. J’avais le sentiment de faire très grande impression sur les gens présents. Ils chuchotaient des choses comme « c’est une night class… » Ou « qu’est ce qu’elle est belle ! » Mais encore « que fait-elle ici..? » Généralement, ils restaient béat devant ma beauté et l’attraction que je créais autour de moi. Un peu gênée par tous ces nouveaux regards, je rougissais en entendant les compliments et les commentaires. Je les sentais attirés mais aussi craintif… C’est la bataille entre l’attraction de mon corps/sang et l’aura des vampires. Le premier est largement plus puissant que le second.

    C’est alors qu’ils commencèrent à venir autour de moi, se bousculant, me harcelant de questions diverses et incompréhensibles. Je ne savais pas quoi faire. Je leur demandais où se trouvait le bureau du directeur mais personne ne me répondait. J’étais noyée dans un flux que je ne maitrisais pas du tout. J’avais envie de montrer les crocs pour leur faire peur et qu’ils arrêtent de piailler. Seulement, c’est trop dangereux. C’est alors que j’haussais mon ton et on se poussa enfin pour me montrer la direction. Seulement, il y avait trop de « tout droit puis… » « À gauche puis à droite… » « Tu montes l’escalier X… ». Je m’en allais sans demander mon reste… tout ce que je voulais au fond, c’était être seule et trouver ce bureau pour avoir mon uniforme… Après avoir déambulé dans les couloirs, je perdis courage… je soupirais et demandais partout où se trouvait ce bureau maudit… Le voyage m'avait déjà assez éreinté, maintenant, je perdais patience. Je voulais me mettre au lit ou dans un bain chaud pour me relaxer et avoir la tête à ce que je fais. Je sentais aussi, en moi, que la faim allait se faire sentir. Avant de partir, j'avais dis adieu à mes amis... où j'en ai profité pour manger et faire oublier tout morceaux de mémoire où j'apparaissais. Ils en souffriraient moins, j'en suis persuadée. Moi, j'en pleure encore, mais je suis vraiment sûre de ne plus jamais les revoir.

    J'en ai marre..! Mes pieds endoloris me faisaient mal, j'en pouvais plus. J'en suis à 26h de réveil sans avoir manger... même pas de la nourriture humaine ! Dans l'avion, ça avait l'air infecte, et je n'avais pas eut le temps de me prendre quelque chose entre mon atterrissage et mon voyage en voiture, je voulais en finir assez vite. Surtout que le chauffeur m'avait dit qu'il y en avait pour 4h de route... Je m'assis dans un couloir noir, fatiguée et à bout de nerf. Où il est ce putin de bureau ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine || Day Class ▬
avatar

▬ Messages : 29
▬ Date d'inscription : 18/03/2012

MessageSujet: Re: Une erreur de GPS... {Yuzu} Mar 15 Mai - 13:53

Ce matin, je me suis réveillée tôt. Très tôt. Le ciel était encore sombre et le soleil n'était pas encore sortit de sa cachette. Le problème, c'est que je ne suis pas vraiment capable de me rendormir une fois les yeux ouverts, le matin. Alors je suis restée à flâner, dans mon lit, pendant une heure. Puis, je me suis levée. Je me suis rendue à l'évidence que je n'allais pas pouvoir retrouver le sommeil avant que mon cadran sonne. C'est pourquoi je suis couchée sur mon lit, bras tendus en l'air et un livre en mains. Mais je commence à en avoir marre, de lire. Je pourrais me lever, me préparer et aller me promener dans les couloirs, à la recherche de Ryu ou d'amis. Ouais, au pire.

Je me retrouve sur mes deux jambes, baillant à m'en décrocher la mâchoire. Je me dégourdis un peu les jambes, m'étire la peau du visage et enfile mon uniforme de la Day Class. Une chance que l'uniforme n'est pas trop laid, car autrement, je refuserai de le porter. Je n'aime pas qu'on m'impose de porter quelque chose. Ça m'énerve royalement. Mais là, je n'ai pas trop le choix. Et puis, le haut et la jupe ne sont pas si mals. S'ils seraient roses, j'aurai fait une plainte dès mon arrivée. Peut-être même une pétition. Je n'aurais pas pu simplement partir, pas sans Ryu. Pas sans mon meilleur ami, celui qui m'a aidé à voir la lumière de nouveau.

Je prends ma brosse et démêle mes cheveux en me fixant dans le miroir. J'aimerais ne pas avoir une peau aussi blanche et un visage... comment dire... sévère. Lorsque je ne souris pas, j'ai l'air bête. On dirait que j'en veux au monde entier, ce qui est totalement faux. Je suis une fille qui aime profiter de la vie, rire et délirer avec ses copains. Je ne plains presque jamais, et rares sont les fois où je boude. Pourtant, je m'irrite facilement à ce qu'il paraît. C'est juste que je ne supporte pas qu'on m'insulte ou qu'on rabaisse les autres. Surtout pas devant mes yeux. Hors de question que je ne fasse rien. Je n'utilise pas mes poings ni mon katana, je ne suis pas quelqu'un qui règle ses conflits de cette manière. Je ne crie pas non plus comme une folle, je reste calme, mais j'ai les sourcils froncés.

Je m'aventure à l'extérieur de ma chambre en cherchant des camarades du regard. J'en trouve quelques uns, toutefois ils ont l'air en pleine discussion et ne semblent pas vouloir m'intégrer à celle-ci. Je m'en vais sans qu'ils ne s'en rendent compte, grimace et avance dans un couloir au hasard. Je m'adosse à un mur en regardant autour de moi, quand je capte un bout de conversation. « T'as vu la nouvelle, c'est sûrement une Night Class. Elle doit être perdue et ne pas savoir où se trouve le pavillon de la lune ». J'écarquille les yeux à ses mots. Une nouvelle vampire au sein de l'académie ? Et dans le pavillon du soleil ? Ça doit avoir créé beaucoup d'excitation. Je vais faire un tour ailleurs, en mettant mes écouteurs dans mes oreilles pour écouter de la musique.

Je les retire lorsque je l'aperçois, au loin, cette créature de la nuit qui ne devrait pas être ici. Des élèves la regardent admirativement, sans trop oser l'approcher, ou au contraire, en l'abordant. Je lève la tête pour mieux pouvoir la voir, et comme je m'y attendais, elle est splendide. Un beau corps, un très joli minois, de longs cheveux roux et des yeux bleus. Je ne suis pas du tout comme elle, et pourtant, je me rappelle un truc qui date de mon arrivée. Ce « truc », c'est que certains avaient cru que j'allais être de la Night Class. J'avais été plutôt charmée qu'on m'associe à eux. On m'a dit que je n'étais pas une beauté classique, mais que j'avais un petit quelque chose qui faisait que j'étais attirante et mystérieuse. Je ne sais pas si c'est vrai.

La pauvre, je l'entends qui demande où se trouve le bureau du directeur, mais personne qui ne sache lui répondre correctement. Je ne sais pas si je devrais l'aider... après tout je suis l'une des seules qui ne soient pas en extasie devant un Night Class. À vrai dire, moi, ils me font plus peur qu'autre chose. Je connais leur secret, après tout. Pourtant, depuis que je connais Haku, je suis un peu moins craintive. C'est un vampire, et il n'est pas méchant. Donc j'imagine qu'il y en a sûrement d'autres qui sont comme lui. Je me décide à m'approcher légèrement. Bon, je ferai mieux de faire quelque chose. Qui sait si la rousse ne pourrait pas se fâcher et donner lieu à un bain de sang. Il y a de la tentation pour un vampire, dans cet endroit.

J'écarte les étudiants de sur mon chemin et m'avance tranquillement vers elle. J'espère qu'elle est sympathique, parce que ça ne me tente pas trop de me quereller avec un buveur de sang. C'est une assez mauvaise idée. J'arrive devant elle, et tout le monde a l'air curieux de savoir ce que je vais faire ou dire. Je n'adresse que très rarement la parole aux Night Class, alors j'imagine que ça peut être surprenant. Peu importe ce que les gens pensent, je vais peut-être leur sauver la mise sans qu'ils le sachent.
-Tu es une Night ? Ici, tu es dans le pavillon du soleil. Le bureau du directeur se trouve dans le bâtiment principal, là-bas.
Je pointe l'établissement à travers une fenêtre, puis le pavillon de la lune pour l'informer.
-Si tu es vraiment une Night Class, alors c'est là que tu vas dormir. Ah et tu vas devoir t'habituer à tout ça, hein, dis-je en parlant de sa popularité.
Je fais un petit sourire amusé, car tout ça, c'est bien marrant quand on y pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

▬ Messages : 37
▬ Date d'inscription : 08/05/2012
▬ Age : 23
▬ Localisation : Sache que je ne suis jamais seule...

MessageSujet: Re: Une erreur de GPS... {Yuzu} Mer 16 Mai - 23:03

La foule ne dégrossissait pas et moi, je perdais de plus en plus patience. Je ne savais pas où donner de la tête avec tout ces gens qui me parlait dans une langue assez nouvelle pour moi. J’avais envie de calme et de sérénité pour bien pouvoir réfléchir. Heureusement que j’arrive à maitriser mon pouvoirs, sinon j’entendrais en plus toutes les pensées de ces humains. Je soupirais dans mon coin cherchant vainement à les calmer et avoir une remarque que je pourrais comprendre. Je savais d’avance que cela était peine perdue. Je mis une de mes mains sur mon visage, signe d’inquiétude mais avant tout de fatigue et de souffrance. Seulement, mon ange gardien était arrivé. Une jeune humaine se frayait un chemin pour pouvoir me parler, quand elle fut en face de moi, tout le monde se tut pour écouter ce qu’elle avait à dire. Est-elle connue ? Est-elle un délégué ? J’ouvris mon esprit pour écouter les commentaires des autres… Beaucoup de ne savait pas comment réagir car, elle n’aimait pas la Night Class et que c’est très rare qu’elle parle avec eux. Ils ne savaient pas quoi dire. Ce silence me faisait un bien terrible et cette jeune fille était ma rédemption. Je m’introduisis dans sa pensée, savoir ce qu’elle était… Une jeune fille qui savait que j’étais une vampire… A moins, on sera à pied d’égalité. Yuzu Katô… Enchantée demoiselle. Je sortis assez rapidement de son esprit car je sentais de mauvaises ondes. C’est alors que je lui dis :

- Je te remercie, c’est gentil de me dire où c’est, mais, je suis très fatiguée et même si tu me disais l’endroit exact du bureau, je ne le trouverai pas… J’ai vécu 26h de voyage sans manger ni dormir. Je suis éreintée. Pourrais-tu me montrer au moins le bureau de Kurosu ? Se serai très gentil de ta part…

Je disais ça avec une petite voix. Mon accent français ne m’aidait pas à la compréhension. J’espère qu’elle a comprit ce que je veux dire. Au pire je lui dirais dans son esprit. C’est alors que je vis les autres, des étoiles plein les yeux. Une question leur brulait les lèvres : d’où je venais ? La France, petit pays connu dans le monde entier à cause de diverses rumeurs : le pays de l’amour, le pays de la mode, de la gastronomie, du vin, de la fête mais avant tout, la liberté. Combien de fois j’ai lu des articles relatant les bienfaits de la France ? Toutes les petites japonaises en quête de liberté rêvent d’aller en France pour enfin être comme elles le souhaitent. Je suis sure que mon accent disparaitra assez rapidement. Un vampire apprend très vite. Enfin, je ne suis pas sure de vouloir le perdre, c’est joli un accent français. Je sortais de ma réflexion à causes de mauvaises ondes qui émanait de la foule, pourquoi c’est Yuzu qui à le droit de l’accompagner alors que eux en rêve…? Je n’avais pas la force pour combattre cette jalousie… Mais j’y pense.. ! Ma fatigue me rend à se point impoli ?

- Je suis Elyzée Silvario, je suis bien une nouvelle de la Night Class. Enchantée tout le monde. Et pour ceux qui se demande d’où je viens, je suis française…


Et là, se fut l’émeute. Tout le monde reprit les bavardages et les commentaires à plus ou moins haute voix. Des questions fusaient de partout, je ne les comprenais pas du tout. Je n’arrivais pas à répondre à celle que je comprenais. Je regardais la jeune fille à qui j’ai demandé la petite faveur de m’accompagner au bureau. Au pire, je sens qu’il y a plein d’autre volontaire dans cette masse d’humain. Je leur souriais poliment, mais le cœur n’y était pas du tout. Je ne veux que deux choses : à manger et un lit…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine || Day Class ▬
avatar

▬ Messages : 29
▬ Date d'inscription : 18/03/2012

MessageSujet: Re: Une erreur de GPS... {Yuzu} Mar 22 Mai - 14:09

La jeune fille a l'air drôlement soulagée. J'essaie de me mettre à sa place et je comprends que les élèves de la Day Class puissent devenir énervants à force. Cette popularité doit être nouvelle pour elle. Elle ne semble pas savoir comment la gérer et si je n'étais pas intervenue, elle serait certainement restée prise au piège encerclé de tout ce monde. Son expression affiche de la fatigue, beaucoup de fatigue. Elle doit juste avoir hâte de sortir du pavillon, et qu'on lui donne une chambre vite fait pour qu'elle puisse s'y endormir. Loin de tout ce brouhaha et de ces tentations humaines. Heureusement, la soif ne l'anime pas d'après ce que je vois. Et puis, on ne dirait pas qu'elle est agressive.

Pendant un certain moment, un mal de tête me prend. Je cligne des yeux plusieurs fois et il part assez rapidement. C'est comme si on avait traversé mon esprit, puis qu'on en était ressortit aussitôt. C'est étrange. Est-ce cette vampire ? Je ne sais pas. Elle me remercie, mais ne pense pas pouvoir trouver le bureau seule. Elle confirme aussi, comme je l'avais deviné, qu'elle est fatiguée. Apparemment, elle a fait un voyage de 26h sans manger ni dormir. J'écarquille les yeux. J'ignore comment elle arrive à encore tenir debout. Moi je serai déjà morte. À terre, bavant et ronflant. Ne me souciant pas des regards de mes camarades. Mais c'est une Night Class.

J'ai remarqué un fort accent dans sa voix. Il y a certains mots qu'elle a mal prononcé, mais j'ai compris la majorité de ce qu'elle voulait dire. Je tourne la tête vers les autres qui nous observent depuis tout à l'heure, silencieux. Des étoiles ont prit place dans leurs yeux, et une question leur brûle les lèvres : d'où cette belle rousse provient-elle ? Quelques secondes plus tard, ils captent enfin la situation. Ils crèvent de jalousie pour moi, qui, gentille comme je suis, vais l'accompagner jusqu'au bureau du directeur. J'aurai bien voulu leur dire « Allez-y si vous y tenez tant », mais j'aimerais bien en apprendre un peu plus sur elle. Je ne suis clairement pas en admiration devant elle comme eux, toutefois je crois qu'il serait préférable que se soit moi qui lui serve de guide.

Elle se présente alors en tant qu'Elyzée Sylvario. Quel joli nom. Par contre, je n'arrive pas à savoir d'où il provient. Pas besoin, elle annonce qu'elle est française. Donc, elle vient de France... il parait que c'est vraiment bien, vivre là-bas. Mais ce n'est pas mon rêve d'y aller. Je n'ai jamais vraiment aimé voyagé. Découvrir de nouveaux pays ne m'intéressent pas plus que ça, je suis très bien au Japon. Et puis, ça doit être difficile d'apprendre une nouvelle langue. Pas le goût de me taper cet apprentissage, moi. Je préfère mener une petite vie tranquille ici. Ça me va comme ça.

Roh. Mes tympans vont exploser. Ses admirateurs ont tous recommencé à parler en même temps. La nouvelle se fait poser une tonne de questions auxquelles elle ne répond pas, sûrement parce qu'il lui est impossible de les comprendre. Il y a vraiment trop de bruit, de plus, elle n'est peut-être pas encore habituée au japonais. Je lève les yeux et soupire, je la plains. Elle a beau afficher un joli sourire, je vois bien qu'elle n'a que le goût de déguerpir d'ici. J'hésite une seconde avant de faire ce que je m'apprête à faire, puis je saisis sa main dans la mienne.
-Allez hop, je t'amène au bureau du dirlo.
Je la tire dans le couloir sous les yeux stupéfaits des étudiants, surpris ou choqués par mon geste. Bah quoi ? Je me retiens de rire.
-Elle a prit Elyzée-chan par la main...
Je la tire hors du pavillon du soleil en écoutant leurs commentaires et en observant la vampire du coin de l’œil. Nous aboutissons finalement dehors alors que je vois des visages qui nous fixent à travers les fenêtres. Je la conduis devant l'établissement principal et rentre à l'intérieur avec elle.
-Tu es sauvée, pour l'instant, dis-je en souriant. Hum si je me rappelle bien il faut monter le bureau est au deuxième étage... suffit de trouver un escalier !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

▬ Messages : 37
▬ Date d'inscription : 08/05/2012
▬ Age : 23
▬ Localisation : Sache que je ne suis jamais seule...

MessageSujet: Re: Une erreur de GPS... {Yuzu} Jeu 24 Mai - 9:04


    Le brouhaha ne cessait pas, il ne faisait qu’amplifier. Je sentais ma tête qui allait exploser d’un moment à un autre. La faim et la fatigue n’arrangeant rien, bien sur. Je voulais leur demander poliment de se taire, d’avoir pitié d’une fille qui n’en pouvait plus, mais même ça, je crois que j’en n’ai plus la force. J’écoutais le bruit qui formait une boque autour de moi, ce bruit devenait de plus en plus flou, je n’entendais pas les accents, les consonnes ni les sons percutant. Pour moi, c’était devenue une sorte de mélodie sans rythme, sans vie, un bourdonnement sans envie et entrain, c’était le silence bruyant des moments où le sent si seuls…Mais je fus tirée de ma rêverie solitaire par le contact de quelque chose sur ma main. Je regardais la demoiselle me la prendre avec légèreté et j’en fus ravie : elle allait me sortir de là. Je lui souris discrètement. Les autres avaient enfin fini de piailler, le silence se fut, le vrai silence. C’est dans ses moments là qu’on goute les petits plaisirs de la vie et qu’on les savoure avec amour. La voix de la jeune fille brisa mon plaisir, mais il en fut renforcé par le fait qu’elle me disait qu’elle m’amenait chez le directeur. Les autres étaient interloqués, j’en fus ravie, le silence est quelque chose de délectable… elle m’amena dans des couloirs, des escaliers, des halls… je me laissais porter au fil des virages et des accélérations. Je n’avais plus vraiment la force de contrarier la jeune fille. Une fois dehors, je pris une grande inspiration d’air frais, que, j’espérais, allais me réveiller un peu. Elle ne s’était arrêtée que pour voir les gens courir vers les fenêtres pour me voir et pour commenter la scène. Je n’avais pas vraiment envie de réfléchir à ce qu’ils pouvaient penser de moi. Rapidement, elle me tira vers un bâtiment et finalement, me lâcha là. C’est dommage, le contacte chaud de sa main me faisait croire que j’étais encore en vie. Je suis plus un zombie qu’autre chose à vrai dire… Elle me dit qu’il fallait que je monte un escalier (que je devais d’abord trouver) pour atteindre le bureau du directeur. Je regardais ma nouvelle rencontre…

    A cette heure, tous les vampires dorment, du moins je pense… Le Directeur est connu parmi les chasseurs de vampire, il doit surement sentir le sang coulé dans ce bâtiment. La faim me tiraille et cette fille m’a l’air bien appétissante. Avec mon pouvoir de mémoire, je pourrais très bien lui faire oublier ce qu’elle vivra, mais je ne suis pas sure de vouloir le faire dans cet état. Peut être une nuit de repos me ferai du bien avant que je ne parte à la chasse. Pourtant, nous sommes seules ici, je ne sens pas de présence dans ce hall ni dans les couloirs/pièces alentours. Je n’ai pas envie de m’en priver… mes pulsions étaient plus fortes que ma raison, mais pas plus que mon inquiétude. Je m’approchais de la demoiselle, lui prenant la main qu’elle m’avait prêtée pendant un petit temps. Je la lui embrassai.

    - Tu es une bien charmante personne, je t’en remercie. Je vais te laisser aller, mais avant ça…

    Je lui séchai la main, avide de sang et de nourriture. Mes yeux étaient passés du bleu magnifique au rouge immonde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine || Day Class ▬
avatar

▬ Messages : 29
▬ Date d'inscription : 18/03/2012

MessageSujet: Re: Une erreur de GPS... {Yuzu} Mar 29 Mai - 13:54

Je lâche la main de la nouvelle venue, car je crois que désormais elle saura se débrouiller seule. L'établissement principal n'est pas si grand que ça et l'escalier facilement repérable. Et puis, les cours vont bientôt commencer. Pas que je sois enthousiaste à y aller, mais je ne voudrais pas avoir une retenue et être obligée de rester à après la classe. Ça serait trop nulle, et j'aurai sûrement un sermont de Ryu si ça m'arrivait. Sa bouille sérieuse me fait rire, mais quand même, ce n'est pas toujours hyper amusant de voir qu'il se fatigue de plus en plus de moi. Il a beau joindre son rire au mien parfois, d'autres fois il soupire et lève les yeux au ciel. Mais bon, c'est tout lui ça.

Je sors de mes pensées lorsque la rousse me saisit délicatement la main. J'écarquille les yeux à la voir y porter ses lèvres pour me faire un baise-main. J'imagine qu'elle doit être issue d'une famille où les bonnes manières sont très importantes. Il est rare de voir un élève embrasser la main d'un autre. La froideur de sa peau contre la mienne me fait légèrement frissonner. Je me demande si tous les vampires possèdent une chaleur corporelle aussi basse. Parce que j'ai beau en croiser tous les jours à l'académie, je n'en ai jamais touché (à part Haku, et je ne me rappelle pas s'il était glacial lui aussi). Je ne suis pas comme toutes ces filles qui sont en constante admiration devant ceux de la Night Class, à toujours vouloir les fixer, leur parler et à rêver de leur contact physique.

Elyzée me remercie d'avoir été aussi charmante à son égard. Je hoche la tête, je ne sais pas trop pourquoi, après tout elle ne me regarde pas. Elle me dit qu'elle va me laisser m'en aller, mais qu'avant ça... Qu'avant ça quoi ? Elle ne termine pas sa phrase, toutefois je devine ce que cela signifie lorsqu'elle me lèche la main. Ses yeux deviennent alors rouges. Elle veut du sang. Si elle me mord, vais-je me transformer en vampire ? Haku m'a déjà fait le coup et je suis toujours humaine, toutefois je sais que de passer d'une race à l'autre est possible, c'est ce qui est arrivé à mon père. Pendant les premières secondes, je tremble, juste avant de me reprendre. J'essaie de retirer ma main d'un coup sec, mais elle la retient trop fort. Je respire un bon coup pour rester calme et m'exclame :
-Il est interdit de faire des élèves de la Day Class des petits déjeuners ! Tu risques d'avoir des ennuis si tu ne respectes pas cette règle. Si tu as soif, va demander des Blood Tablets au directeur.
Oh, la boulette. On n'est pas censé être au courant que je sais pour le secret de cette école. Mais tant pis, ce qui est fait est fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

▬ Messages : 37
▬ Date d'inscription : 08/05/2012
▬ Age : 23
▬ Localisation : Sache que je ne suis jamais seule...

MessageSujet: Re: Une erreur de GPS... {Yuzu} Mar 5 Juin - 7:52


    La jeune fille percuta assez vite que ce je voulais faire. Elle tentait des choses vaines, retirant sa main alors que ma poigne était vissée. Elle n’arrivera pas à retirer sa main de mon étau. Il n’y a que moi qui a le choix de la laisser partir ou non. Cependant, dans ses paroles, quelque chose me choquait… Elle savait ? Savent-ils tous ? Pourquoi sait-elle..? Il me manque une information… Intriguée, je me redressai, montrant ma véritable nature à la lycéenne, mes yeux rouges sang la reluquant, cherchant un indice, même quelconque. Je lui souris tranquillement, comme avant. Il pouvait être beau si mes yeux ne reflétaient pas mon envie. Dans son sang je saurais le pourquoi et le comment. Grâce à elle, je pourrais voir comment je pourrais faire pour éviter les remontrances du directeur ou bien de Kaname. Elle m’a l’air si envoutante, si belle… Je ne pouvais pas laisser une occasion pareille, surtout dans cet état. J’ouvris la bouche, mais me ravisai… Puis cette fois-ci je lui dis :

    - Que tu le saches ou non, à vrai dire, je m’en fiche. Je suis une vampire, et alors ? Malgré les mythes et les contes, moi, je suis une « gentille ». Les humains, je les adore, se sont mes meilleurs amis, ils sont tout pour moi, bien plus que de la nourriture ou une source d’amusement, pour moi, ils sont tout. Je vous adore, je ne peux pas vivre sans vous. Moi j’ai peur des vampires… Toi tu ne devrais pas. Surtout pas de moi. Et puis, je te promets que je ne te ferai pas de mal, si ce n’est le moment où mes crocs rentreront dans ta chair. Je n’ai pas le pouvoir de te rendre comme moi, tu seras toujours une humaine. Je ne veux pas ton mal, mais je ne veux pas forcément le mien non plus… Les bloods tabletts sont infâmes…

    Tout en disant ça, je remontais doucement la manche de la demoiselle. Sachant nos manières, je pense qu’elle devait être surprise. Qu’importe, moi je ne suis pas comme les autres, je mange et bois directement à la source alors je dois bien trouver des astuces pour ne pas me faire voir tout de suite ! De ma main valide, je caressais le creux de son coude découvert. Je regardais l’humaine avec amitié et surtout avec gratitude. Bien sur, si elle fait un scandale, je lui ferai tout oublier et je partirai sans demandé mon reste. Je ne veux pas faire du mal, même oublié, à des humains. Ils sont vraiment tout pour moi, mes uniques amis et confidents. Je souffre tellement d’avoir perdu ceux qui m’étaient cher. J’avais envie d’en pleurer. Je regardais la demoiselle droit dans les yeux tout en me penchant vers le lieu que je chérissais déjà : son coude. De ma joue je caressais l’endroit tant aimé avant de le lécher pour voir sa réaction. Je ne veux pas qu’elle ait trop peur, ni qu’elle soit choquée. Je me redressai une seconde fois en lui demandant cette fois-ci :

    - Je sais que c’est très cavalier de faire ça, surtout une drôle manière de te remercier de m’avoir sortis de se pétrin. Mais vu que tu connais ce qu’est un vampire, j’ose te le demander… Pourrais-je en boire..? Comme tu as pu le voir, je suis affamée. Je te promets sur ma vie de vampire centenaire de te laisser la mémoire si tu acceptes… Je pourrais t’apprendre beaucoup de chose sur ce qu’on est et répondre à tes questions sans tabou. La seule chose que je te demanderai alors c’est de ne pas me livrer aux vampires ou au directeur. Je peux tout te dire et t’expliquer si tu le souhaites…


    Je restais droite en face d’elle, sa main toujours dans la mienne. Mes yeux avaient toujours cette lueur inquiétante mais mon expression était tout à fait saine et sérieuse. On pouvait voir que je me contrôlais parfaitement. Comme quoi, même la fatigue n’arrive pas à me faire craquer…


HRP : si tu veux que je change quelque chose, dis le moi et je le ferai avec joie Wink Pas de souci ! et désolée pour le temps d'attente et la qualité du rp... :'(
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une erreur de GPS... {Yuzu}

Revenir en haut Aller en bas

Une erreur de GPS... {Yuzu}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» marc, mon ami, tu as commis une erreur:::
» Des missiles nucléaires volent ils par erreur ?
» Cherchez l'erreur^^
» Kick-Ass ? Moi ? ... Noooon ! Vous devez faire erreur ! Moi c'est Val ;)
» Erreur mortel, la fin d'un première équipage .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight :: Pavillon du Soleil :: Couloirs-